kit-foumilliere

Les différents types de fourmis exploités en médecine

Dans la cuisine, sur les mûrs, dans les surfaces de vente alimentaire, il n’est pas rare de voir des fourmis qui s’immiscent afin de coloniser l’espace. Réputées comme étant des insectes invasifs, les fourmis sont pourtant très plébiscitées surtout dans l’industrie de la cosmétique et pharmaceutique. Au-delà de leur organisation sociale et de leurs colonies biens coordonnées et structurées, les fourmis fascinent aussi pour leurs bienfaits. Elles se déclinent en une très grande variété d’espèces avec chacune leurs vertus exceptionnelles.

Les fourmis trottoirs ou Tetramorium caespitum

Trouvant surtout refuge dans les États-Unis et sur la côte ouest, les fourmis trottoirs ou Tetramorium caespitum font partie des types de fourmis très prisés actuellement. Une espèce souvent choisie en élevage, ces types de fourmis sont de couleur marron clair à noir avec des pattes et des antennes plus claires, une tête et un thorax couverts de poils et présentant stries parallèles. Sa silhouette est arrondie de façon irrégulière et leur thorax est doté de petites épines. Ce type de fourmis s’implante à l’intérieur des murs, dans les matériaux d’isolation et sous les planchers et les dalles près des sources de chaleur pendant l’hiver. Ces espèces ne font leur apparition qu’en juin et juillet et leur principe actifs puissent tout à fait être utilisés dans les antibiotiques ou antifongiques

Fourmi acrobate ou Crematogaster

Trouvée également dans l’ensemble des États-Unis, la fourmi acrobate ou Crematogaster se démarque par son abdomen au-dessus de sa tête et de son thorax lorsqu’elle est dérangée. Cette espèce est de couleur marron clair à noir, leurs antennes sont composées de 11 segments avec une massue à trois segments, et leur thorax comporte une paire d’épines dorsales. Elle colonise surtout les structures et les matériaux isolants en mousse, avec une préférence pour le bois tendre.Les fourmis ailées sont actives de mi-juin à fin septembre. Cette espèce dispose également de bienfaits pour la santé.

Fourmi charpentière ou Camponotus

Niché également aux États-Unis, la Fourmi charpentière ou Camponotus est une espèce qui a la particularité de creuser des galeries dans le bois humide pour établir son nid, ce qui peut abîmer les structures. Les types d’ouvriers sont de couleur noire avec des nuances de rouge ; leurs antennes sont composées de 12 segments et ne comportent pas de massue. Elles ont une silhouette arrondie et ne possèdent pas d’aiguillon. Il s’agit d’une espèce qui peut être tout à fait dédiée à l’élevage, il suffit de disposer d’un kit fourmilière adéquate. Présent de mai à août dans l’est des États-Unis, et de février à juin dans l’ouest, cette espèce présente un composant parfait pour la santé du corps et de la peau.

Fourmi domestique odorante ou Tapinoma sessile

D’origine américaine, aux États-Unis, les fourmis domestiques odorantes ou Tapinoma sessile sont spécialement prisées en médecine et en cosmétique. De couleur marron à noire ; leurs antennes sont composées de 12 segments et sans de massue ni d’aiguillon, c’est une espèce idéale à coloniser dans une fourmilière. Ce type de fourmi envahit souvent les structures et trouve niche près de sources d’humidité comme les trous à proximité de conduites d’eau chaude et autour des éviers. Leurs colonies ont plusieurs reines, les fourmis de différentes colonies entretiennent des relations amicales et empruntent les mêmes chemins.

Fourmi voleuse ou Solenopsis molesta

Présente dans l’ensemble des États-Unis, cette espèce se démarque par ses corps jaune pâle à marron foncé, leurs antennes sont composées de 10 segments, avec une massue à deux segments. Leur corps arrondi est irrégulier et elles possèdent un minuscule aiguillon. Tel que son nom l’indique, ce type de fourmi est spécialisé dans le vol de nourriture, elle dérobe la nourriture d’autres espèces. Cette espèce s’implante dans les petites crevasses, les boiseries et les éléments de maçonnerie ; pénètre fréquemment les structures lorsqu’il fait chaud et se nourrit d’animaux morts.

La fourmi pharaon ou monomorium pharaonis

La fourmi Pharaon trouve son origine en Afrique du Nord, mais est désormais présente dans le monde entier. Elle doit son appellation aux momies de pharaons égyptiens. Elle s’invite désormais dans presque tous les élevages artisanaux chez soi. Cette espèce est d’ailleurs présente un peu partout en France. De couleur jaune brun foncé pour les ouvrières et aux yeux noirs bien développés, la reine est de couleur brun-rouge, cette espèce se nourrit de matières sucrées, de viandes, de fruits, éventuellement de sang et de produits moisis. Les larves sont nourries par les ouvrières et se développent en 1 à 2 mois.

Dans la plupart du temps, la fourmi Pharaon ou monomorium pharaonis convient tout à fait pour un élevage, mais également dans le traitement antifongique et antibiotiques. De ce fait, il existe une très grande variété de fourmis qui ont chacune leur caractéristique propre à chacun d’eux.

Il existe des centaines voir des milliers d’espèce de fourmis qui n’ont pas encore étaient découverte par les scientifiques. On peut imaginer le potentiel en médecine qui n’a pas encore était découvert.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.