Mon chien respire fort : que faire ?

Il est possible que votre chien respire vite et fort pendant une activité physique ou quand il est excité. Cependant, il peut arriver aussi que la forte respiration de votre chien soit un signe d’un problème de santé. Quand savoir exactement qu’il est question d’un problème de santé ? Que pouvez-vous faire dans cette situation ? Découvrez via cette page les gestes à avoir dans une telle situation.

Comprendre la respiration bruyante du chien

Un chien qui respire fort est un chien qui fait du bruit lorsqu’il respire. Ce phénomène est bien distinct et est à différencier de la respiration rapide. Ces deux situations traduisent une dyspnée, mais les causes qui les engendrent sont différentes.

Il existe deux types de respirations bruyantes qui sont anormales :

  • Le stertor qui signifie que la respiration bruyante de votre chien évoque un ronflement ;
  • Le stridor qui désigne un bruit aigu et continu qui se manifeste généralement au cours de l’inspiration de l’animal.

Les causes possibles de la respiration bruyante chez le chien

Si votre chien respire fort, cela témoigne de la difficulté de l’air à passer à travers les passages de l’appareil respiratoire comme le nez, les cavités nasales, le pharynx, le larynx et la trachée. Il s’agit donc d’une obstruction des voies respiratoires supérieures et plusieurs causes sont possibles.

Le collapsus trachéal

Ce mal atteint la plupart du temps les petits chiens comme le caniche, le chihuahua, le yorkshire, etc. Ces chiens ont une anomalie du cartilage de la trachée qui entraine un affaissement de la membrane trachéale qui empêche l’air de passer correctement.

La paralysie du larynx

La paralysie du larynx est causée par des lésions des nerfs qui coordonnent la motricité des muscles du larynx. Cette affection touche généralement les chiens vieillissants de certaines races qui ont une certaine prédisposition.

Il s’agit entre autres du labrador, du golden retriever ainsi que du husky, le rottweiler qui sont sujets dès leur naissance. La difficulté respiratoire et le bruit sont remarquables à l’inspiration et surtout lorsqu’il fait chaud.

Le syndrome brachycéphale

Certaines races de chiens dites brachycéphales à nez écrasé comme le pékinois, le carlin, le bouledogue français ont une respiration bruyante à cause de malformations des narines ou du voile du palais.

La sténose naso-pharyngée

Cette affection est fréquente dès la naissance surtout chez le teckel et se manifeste par un épaississement des muscles palatopharyngés se trouvant au niveau des amygdales.

Lorsqu’elle n’est pas congénitale, ce mal peut survenir suite à des reflux acides ou à cause de la présence de corps étrangers dans les voies respiratoires. Le chien respire bruyamment surtout lorsqu’il a sa gueule fermée.

Le « reverse sneezing » ou éternuement inversé

C’est une crise qui dure quelques secondes pendant laquelle le chien inspire difficilement et bruyamment par le nez avec la gueule fermée. Il s’agit d’un problème bénin, mais pour lequel il faut consulter si les crises sont fréquentes et rapprochées (une ou plusieurs crises par semaine).

Respiration bruyante du chien : que faire ?

Lorsque votre chien respire bruyamment, il faut tout de suite consulter un vétérinaire puisque c’est anormal. La majorité des cas d’obstruction des voies respiratoires à la base d’une respiration bruyante peuvent être pris en charge grâce à une intervention chirurgicale.

Plus tôt, vous consultez, plus vite la prise en charge sera faite et votre chien pourra recouvrer la pleine forme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.