Devenir un pro de l’équitation

L’équitation est l’un des sports les plus pratiqués en France. Comme elle se décline en plusieurs disciplines, elle permet à chacun de trouver la pratique qui lui correspond le plus. Associant loisir, exercices physiques, découverte, dépassement de soi et harmonie avec son cheval, l’équitation est une discipline très complète et incroyablement épanouissante. Voici tout ce qu’il faut savoir pour devenir un pro de l’équitation.

Le matériel indispensable pour monter à cheval

La pratique de l’équitation nécessite un équipement complet et précis, adapté à la discipline. D’une part, il y a les accessoires basiques, les indispensables pour monter à cheval, comme :

  • la bombe (ou casque d’équitation),
  • le gilet de protection,
  • les bottes,
  • le pantalon d’équitation.

Ils doivent être de bonne qualité pour assurer le confort et la sécurité pendant les entraînements et les promenades. Il faut être sûr(e) d’avoir un équipement homologué, qui respecte les normes en vigueur.

Puis, il y a les accessoires pour le cheval que l’on peut retrouver à cette adresse, comme la selle et le tapis de selle. Ce sont des éléments indispensables pour éviter de blesser le cheval, mais aussi pour lui donner un look original et élégant. La selle doit être parfaitement équipée pour assurer le confort du cheval et du cavalier. Il est conseillé de choisir en plus une sangle et des étrivières.

Le tapis de selle doit aussi être choisi avec attention. Il s’agit d’un équipement textile qui a pour rôle d’amortir l’impact de la selle, d’absorber la transpiration de l’animal, d’éviter qu’il ne se blesse à cause des frottements et d’atténuer les pressions exercées par le poids du cavalier. Le bridon, le mors et le licol sont aussi d’autres indispensables tant pour faire des balades que pour du cross.

équipements équitation

S’entraîner autant que possible avec des moniteurs d’équitation

Comme toute pratique sportive, l’équitation nécessite beaucoup d’entraînements. L’encadrement d’un professionnel est indispensable pour évoluer à un bon rythme, rester motivé(e) et maîtriser la discipline pratiquée.

Pour atteindre son objectif, il faut chercher un moniteur ou un coach en équitation avec qui s’entraîner régulièrement. Pour cela, l’idéal est de trouver un moniteur à proximité. Cela évitera les longs déplacements (avec le temps et les frais qu’ils impliquent) et les cours pourront se faire plus souvent pour évoluer au bon rythme.

Il est aussi conseillé de s’inscrire autant que possible aux différents stages proposés par des moniteurs célèbres. Ces derniers permettent, entre autres, d’améliorer ses techniques, d’avoir de nouvelles connaissances sur l’équitation, de se rebooster et d’avoir une meilleure confiance en soi.

Choisir une spécialisation en équitation

Le choix de la spécialisation est une étape incontournable pour tout cavalier. Pour bien s’épanouir et éviter de se décourager, il faut bien réfléchir avant de prendre une décision. Toutefois, le plus souvent, le choix se fait tout naturellement dans la pratique, en fonction du club dans lequel le cavalier s’entraîne ou encore suivant les stages effectués. Les moniteurs sont de très bons conseils et sont les mieux placés pour guider dans ce choix.

Le dressage

Le dressage est la base, une discipline pratiquée en premier lieu par tous les apprentis cavaliers. Il faut toujours commencer par le dressage avant de se spécialiser. Il permet de tisser un lien avec son cheval et de mettre en valeur ses atouts, d’apprendre les bonnes bases pour performer dans d’autres discipline.

Le concours de saut d’obstacles

Le concours de saut d’obstacles ou CSO est l’une des disciplines équestres les plus connues. Il a pour principal objectif de mettre en avant la puissance et la maniabilité du cheval. Le cavalier va montrer qu’il sait parfaitement comment diriger sa monture pour finir la course malgré les obstacles et sans pénalités.

L’endurance

L’endurance équestre est une discipline qui nécessite une grande connexion entre le cavalier et son cheval. En effet, comme les courses peuvent se tenir sur une distance comprise entre 20 à 160 km, le cavalier doit connaître parfaitement l’état physique de son cheval.

La voltige

La voltige est une discipline très technique et artistique. Elle est parfaite pour les personnes qui sont en parfaite harmonie avec leurs chevaux et qui sont en parfaite condition physique. En effet, les cavaliers vont effectuer des figures gymniques et des acrobaties sur le dos d’un cheval.

Le cross

Le cross est une discipline pendant laquelle le cavalier et sa monture doivent surmonter différents obstacles. Contrairement au CSO, les obstacles sont naturels (troncs d’arbre, haies…) et les courses se déroulent en pleine nature.

disciplines équestres

Prendre soin de son cheval

Faire de l’équitation ne se résume pas à des entraînements et des balades en chevaux. Il faut aussi savoir prendre soin de son cheval, d’abord en veillant à ce qu’il ait une bonne alimentation.

Au quotidien, le pansage (l’entretien ou le toilettage du cheval) implique différentes opérations, allant du nettoyage au brossage. Il faut réaliser ses opérations tous les jours, avant et après chaque entraînement. Le pansage est très important, car au-delà du bien-être du cheval, il permet de détecter les éventuels problèmes de santé (infections…). Il permet aussi de tonifier les muscles de l’animal.

Pour réaliser ces soins quotidiens, il faut disposer d’un matériel précis. Au minimum, il faut avoir :

  • un bouchon ou une brosse dure pour débarrasser la peau et les poils des poussières et salissures,
  • la brosse douce pour faire lustrer la robe du cheval,
  • la brosse à crins pour démêler sa crinière,
  • le cure-pieds pour nettoyer les pieds du cheval,
  • une petite éponge douce pour nettoyer sa tête.

Par ailleurs, il faut aussi aménager un box adapté à la taille du cheval et veiller à sa propreté. Il faut bien nettoyer son box, une à deux fois par jour si nécessaire.

Enfin, les soins de base et les visites systématiques par le vétérinaire sont aussi très importants pour un cheval en parfaite santé. Les visites du maréchal doivent avoir lieu toutes les 6 semaines environ. Il peut même être sollicité plus souvent si le cheval est ferré. Bien entendu, il ne faut pas négliger la vaccination, prévenir les infections et les rappels annuels pour éviter les maladies contagieuses.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.