anti-inflammatoire-chien
Conseils

Guide complet des anti-inflammatoires pour chien

Le chien fait partie des meilleurs compagnons de l’Homme. Et à ce titre, il est important voire indispensable de veiller à son état de santé. Quand son chien tombe malade, il faut bien être en mesure de le soigner ! Mais n’étant justement pas un être humain, trouver le bon produit pour ce compagnon à quatre pattes devient un casse-tête. Il est très fréquent de voir son félin se tordre de douleur. Si la solution paraît a priori simple, détrompez-vous, ça ne l’est pas autant. Un mauvais anti-inflammatoire pourrait aggraver la situation sanitaire de votre animal. D’où la nécessité de tout savoir sur ce produit à travers ce guide complet. Suivez !

Qu’est-ce qu’un anti-inflammatoire ?

Comme sa dénomination l’indique, un anti-inflammatoire est un médicament avec des propriétés antalgiques. C’est un produit qui a pour rôle la lutte contre les inflammations et le soulagement des douleurs. Tout comme les Hommes, les chiens ont eux-aussi, des inflammations. C’est ce qui justifie d’ailleurs le fait que l’on ait conçu un anti-inflammatoire spécial pour eux.

Un anti-inflammatoire pour chien est donc un médicament d’usage vétérinaire qui a pour fonction, le traitement d’une inflammation et la réduction des symptômes qui y sont attachés, y compris la douleur. Que cette dernière (inflammation) soit issue d’une agression interne ou externe, l’anti-inflammatoire réduit en très peu de temps également la sensation de chaleur.

Son utilité pour le chien ?

L’anti-inflammatoire pour chien est un médicament dont l’importance pour votre animal ne serait plus à discuter. Rien qu’à prendre en compte son rôle, l’on voit clairement la nécessité de son usage au quotidien. 

Un anti-inflammatoire pour chien est une solution lorsqu’on envisage soigner son compagnon d’une arthrose canine.  Grâce à ses effets antipyrétiques et analgésiques, l’anti-inflammatoire diminue la fièvre et la douleur. Il combat aussi les rougeurs, les gonflements et la toux.  

Celui humain à éviter pour son compagnon

Rappelons toutefois que l’usage d’un anti-inflammatoire doit être proportionné et de préférence se faire sur avis d’un vétérinaire. Si vous sentez que votre animal est en difficulté, ne songez jamais à lui faire administrer des anti-inflammatoires pour humain. Il s’agira d’éviter les médicaments comme le paracétamol, l’ibuprofène ou encore l’aspirine.

 Ces médicaments sont d’une dangerosité excessive pour les chiens. Ils peuvent en effet entrainer, la fragilité de l’estomac du félin. Et ce dernier aura du mal à lutter contre l’acidité. De plus, ils peuvent empêcher la circulation du sang dans les reins de l’animal. 

Somme toute, il faudra retenir que l’organisme de votre chien et le vôtre ne sont pas identiques.  

Les différents types d’anti-inflammatoire

Tout comme chez l’homme, il existe diverses sortes d’anti-inflammatoires pour chien. Que ce soit sur prescription vétérinaires ou en libre achat en pharmacie, les anti-inflammatoires n’ont point les mêmes propriétés. 

Nous distinguons 3 genres d’anti-inflammatoires pour chien. On a d’abord les AIS (Anti-inflammatoire Stéroïdiens) ensuite les AINS (Anti-inflammatoire Non Stéroïdiens) et enfin les anti-inflammatoires naturels.  

Les AIS sont des médicaments élaborés sur la base des corticoïdes. Si vous entendez parler très souvent de la cortisone, ce n’est point le fruit du hasard. C’est parce qu’il est l’anti-inflammatoire très prescrit et ce, en raison de son action rapide. 

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont conçus pour soulager le chien d’inflammations aigües, des douleurs et de la fièvre. Comme exemple, vous avez le Méloxicam, le Metacam etc. La particularité des AINS est qu’ils sont utilisés pour le traitement des problèmes spontanés. En cas d’entorse par exemple. 

Faut-il le rappeler, les AINS ne sont pas recommandés pour les affections chroniques c’est-à-dire qui reviennent régulièrement.

Pour ce qui est des anti-inflammatoires naturels, ils sont les mêmes aussi bien pour les hommes que pour les chiens. Contrairement aux 2 premiers types, l’anti-inflammatoire naturel n’est pas un médicament au sens propre du terme. C’est plutôt une recette sous forme alimentaire. Il s’agit des recettes antalgiques intégrées dans les nourritures. Le romarin et le curcuma en sont des exemples. 

Critères de choix d’un anti-inflammatoire pour chien

Pour choisir un anti-inflammatoire, il faut prendre en compte certains détails.

Il faudra :

  • Identifier correctement le type de mal dont souffre le chien ;
  • Savoir le niveau de gravité du mal ;
  • Prendre en compte l’âge du chien pour savoir le moyen adéquat d’administration du médicament (voie orale, infusion…) ;
  • Se renseigner suffisamment sur le médicament à acheter ;
  • Connaître l’action de chaque type d’anti-inflammatoire et ses potentiels effets secondaires.

Les effets secondaires des anti-inflammatoires pour chien

Comme tout médicament, les anti-inflammatoires ont eux-aussi des effets secondaires qu’il est utile de présenter.

Les anti-inflammatoires entraînent souvent la fragilisation de la muqueuse stomacale du chien. Ce qui crée une réduction des sécrétions qui protègent l’estomac. Rendant ainsi ce dernier (estomac) vulnérable à l’ulcère. 

Vous pouvez aussi constater des troubles digestifs chez votre animal. En effet, les chiens ont dans leur intestin, une flore de bactérie qui n’est pas pathogène. Le médicament pourrait créer le déséquilibre de la flore bactérienne qui pourrait conduire à la diarrhée.  

 Les effets secondaires ne se limitent pas qu’à ses problèmes. On note aussi les troubles du rein et une insuffisance hépatique. 

Comment traiter les effets secondaires ?

Pour ce qui est du traitement des potentiels effets secondaires que pourraient générer l’anti-inflammatoire, ne vous faites pas de souci. 

Les solutions devront être proposées en considération des effets secondaires. S’il s’agit donc d’une fragilisation de la muqueuse stomacale, vous pourrez sur avis d’un vétérinaire, administrer des antiacides. Et ceci durant toute la période de traitement du chien. 

S’il est plutôt question d’un trouble digestif, pas de panique, la solution est toute simple. Vous n’aurez juste qu’à opter en accord avec un vétérinaire, pour de nombreux suppléants probiotiques. De sorte à permettre une récupération à la flore bactérienne.   

Pour les troubles du rein et les insuffisances hépatiques, il faudra faire boire beaucoup d’eau à votre chien. Ensuite, vous devrez vous rendre chez un vétérinaire afin d’avoir un diagnostic précis. 

Que vous soyez déjà propriétaire d’un chien ou futur propriétaire, voilà ce qu’il faut connaître sur un anti-inflammatoire pour chien. Retenons qu’il en existe de plusieurs types et qu’ils ont presque tous d’effets secondaires qu’il faudra savoir traiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.