pomsky
Chiens

Quel est le prix d’un chien de race pomsky ?

De race non encore reconnue officiellement par la Fédération Cynologique Internationale, le chien de race pomsky s’affiche quand même en première ligne sur la toile. Très apprécié pour son physique, il résulte du Spitz Nain et du Husky de Sibérie.   

Influence de la génération du chien pomsky sur son prix

La génération de chien pomsky pour laquelle vous optez détermine le prix à payer. En réalité, pour faire un choix de chien de cette race, il faut bien s’informer sur ce détail. Trois générations sont bien connues en la matière. Il s’agit des générations F1, F2 et F3

La génération F1 : 

Elle désigne un ensemble de chiens pomsky issus d’un croisement entre un mâle Poméranien et une femelle Husky. C’est la première génération encore appelée génération 50-50. On peut l’obtenir entre 2750 et 3750 euros.

La génération F2 : 

Celle-ci résulte de la première génération. Elle est constituée de l’ensemble des pomsky issus d’un croisement entre mâle et femelle de la génération 50-50. Leur prix varie de 3250 à 4250 euros. 

La génération F3 : 

Cette génération est le fruit du croisement entre les individus mâle et femelle de la deuxième génération. Pour s’en offrir, prévoir entre 3500 et 4500 euros. 

Cela dit, en fonction de vos moyens et de votre choix, votre investissement peut s’étendre de 2750 à 4500 euros. Cependant, il est bon de savoir que le sexe du pomsky n’a pas une grande influence sur le coût.  

Ce qu’il faut savoir sur votre chien de race pomsky

Pour éviter des surprises désagréables, dans vos finances, il est important de s’informer sur quelques détails en rapport au chien pomsky avant de s’engager. Lesdits détails peuvent influencer votre budget. Il s’agit de son mode d’alimentation, son mode d’entretien, ses soins et ses éventuels ennuis de santé. 

L’essentiel à retenir à ce sujet est que le pomsky a besoin de protéines animales de qualités et une quantité relativement limitée d’amidon

Son entretien ne nécessite pas de grands sacrifices. Un brossage par semaine pour ceux à poils longs et par quinzaine pour ceux à poils moyennement longs. Le bain annuel ou biannuel puis les soins antiparasitaires sont à ne pas négliger. Par ailleurs, les ennuis de santé probable de cette race de chien ne sont pas très spécifiés. Néanmoins, se basant sur l’hérédité, on peut admettre la cataracte, l’alopécie, la dysplasie de la hanche et la fragilité de l’intestin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.