Chiens

Top 10 des races de chiens japonais

Les chiens japonais, autrefois connus pour leur loyauté, attirent l’attention de beaucoup de monde aujourd’hui. Cela est dû à leur beauté et aux autres atouts dont ils disposent. Déjà avec leur passé historique lié à leur capacité à survivre, ces chiens ont de quoi émerveiller les plus sensibles. A l’ère ou leur adoption devient de plus en plus fréquente, il est fondamental de faire un point sur les meilleures races qui existent. Voici une liste du top 10 des races de chiens japonais.

Meilleures races de chiens japonais

  1. Le Akita Inu
  2. Le Shiba Inu
  3. L’Epagneul Japonais
  4. Le Spitz Japonais
  5. Le Kishu Inu
  6. Le Hokkaido Ken
  7. Le Tosa Inu
  8. Le Kai
  9. Le Terrier Japonais
  10. Le Shikoku Ken

Le Akita Inu

Connu également sous le nom de Akita Ken, le Akita Inu est une véritable merveille et s’avère être la race japonaise la plus célèbre au monde. Son apparition remonte à l’ère Edo  et il est le descendant d’une race légendaire : le Matagi-Inu. A l’époque, celle-ci était employée pour chasser le gros gibier et pour assurer la sécurité des habitations et du bétail. Seules la couronne, les familles nobles et riches pouvaient se permettre d’en avoir. 

Il s’agit là d’une race de chien de luxe qui a reçu le titre  de Trésor national au début des années 30. Doté d’une grande taille, le Akita Inu peut peser jusqu’à 70 kg s’il est bien entretenu. Il est connu pour sa fidélité incommensurable et son tempérament abondant. Ce qui explique sa méfiance absolue envers les inconnus, et son instinct protecteur. C’est pour cette raison qu’il est primordial de commencer à l’éduquer dès le bas âge afin de le rendre plus sociable.

Le Shiba Inu

Le Shiba Inu est l’une des races de chien nippon les plus anciennes qui soient, avec une histoire qui remonte à plus de 2000 ans si on en croit la légende. A l’origine, il chassait le petit bétail et s’isolait fréquemment des autres races. Il sera nommé Monument naturel après avoir survécu aux différents croisements avec d’autres lignées. Encore très répandu aujourd’hui au dans plusieurs pays, le Shiba Inu est un chien émancipé qui fait preuve d’une grande fidélité envers son foyer. Il est haut de 40 cm et son poids n’excède pas 15 kilos. Très attaché à son entourage et à ses congénères, il sera moins enthousiaste avec les étrangers. Pour cela, sa socialisation doit débuter très tôt avec la plus grande patience qui soit. Sa durée de vie moyenne s’estime à une période de quinze ans au maximum.

L’Epagneul Japonais

L’Epagneul Japonais provient d’une race lointaine qui date de plusieurs siècles. Il a d’abord fait le tour du continent asiatique avant de gagner l’Angleterre au XVIIe siècle. Il fait partie des races de chiens japonais les plus séduisants au monde. Avec ces grands yeux adorables, il se montre très tendre et joyeux en présence des visages familiers. Mais c’est tout le contraire lorsqu’il croise un étranger. Doté d’une intelligence inouïe, il ne cherche qu’à satisfaire son maître et est facile à dompter. C’est un canidé de petite taille avec un poid nettement inférieur à celui des autres races. L’Épagneul Japonais est un excellent animal de compagnie qui témoigne fidélité et affection à son maître. Bien qu’il soit parfois quelque peu têtu, il dégage généralement une énergie positive et a une addiction pour les jeux. Son espérance de vie se limite à quatorze années mais il est possible qu’il aille au-delà. 

Le Spitz Japonais

Une autre race qui vaut le coup d’être adopté comme animal de compagnie est le Spitz Japonais. Il s’agit d’une lignée de chien prospère dont les origines sont généralement sujet de controverse. Selon certaines affirmations, elle serait le descendant du Samoyède avec qui elle a beaucoup de similitudes. Une autre version estime qu’elle a un lien direct avec le géant Spitz Allemand apparu au Japon il y a de celà une décennie. Il est devenu célèbre en 1921 suite à sa présentation au cours de l’exposition régionale de Tokyo. Depuis lors, la race s’est fortement propagée à travers le monde. 

Le Spitz est naturellement un chien docile et très affectueux. Il est toujours gai, joyeux et montre un attachement particulier à ses proches. Cependant, il peut se montrer méfiant à l’égard des étrangers et est capable de réagir de manière abusive lorsqu’il se sent menacé. Pour l’éduquer, maître doit faire preuve de douceur et de patience pour ne pas déclencher la rébellion chez le toutou. Il pèse en moyenne 10 kilos et son espérance de vie est de douze ans environ.

Le Kishu Inu

Encore appelé Kishu Ken, le Kishu Inu est une race de chien japonais provenant des zones montagneuses du pays. Autrefois, il était un chasseur redoutable dont les principales proies étaient le cerf et le sanglier. Déjà très répandu au Japon, c’est en 1934 qu’il a été dévoilé au reste du monde à la suite de son classement en tant que Monument naturel. Chien sportif doté d’une espérance de vie de douze ans, le Kishu Inu est un animal très affectueux. Fidèle à son maître et à tous ses proches, il est un excellent gardien et en même temps un compagnon très calme. Il pèse en moyenne 20 kilos avec une taille qui avoisine les 50 cm. 

Le Hokkaido Ken

Le Hokkaido Inu est une race des plus rares qui subsiste aujourd’hui au Japon. Encore appelé Aïnou, il présente beaucoup de similitudes avec le Akita Ken. Cependant, il est beaucoup moins grand et plus difficile à dompter. Introduit au Japon par un peuple très ancien (les Aïnous), il était utilisé pour la chasse du gros gibier mais aussi pour assurer la garde des propriétés. A l’instar des autres races, il a été nommé Monument naturel en 1937 et devient très vite populaire. Doté d’une endurance physique et d’une résistance aux intempéries, son intelligence dépasse de loin celle des autres races. Son poids moyen ne dépasse pas les 30 kilos et il peut vivre pendant au moins treize années. 

Le Tosa Inu

Le Tosa Inu est une race ancestrale de chien japonais qui a survécu plusieurs siècles et qui est très adopté aujourd’hui en Europe. Les premières versions du Tosa Inu ont été introduites au Japon au XIVème siècle dans une petite ville du nom de Tosa. On a ensuite assisté à de multiples croisements notamment avec des races allemandes et des Bull Terriers. Ce qui a conduit à l’apparition du merveilleux chien que nous connaissons aujourd’hui.  A l’origine, ces premiers maîtres envisageaient d’en faire une arme de combat redoutable. Mais le canidé était génétiquement programmé pour être un animal de compagnon doux et calme. A la place, il est devenu un excellent gardien et ami fidèle et loyal. Avec sa hauteur de 55 cm, il est capable de vivre pendant douze années. 

Le Kaï 

Le Kaï Ken est un animal assez intriguant de par son pelage sombre bringé de rayures hâlées et de son apparence mystérieuse. On le surnomme Tora Inu qui veut dire “le chien tigre en japonais”. Car le KaÏ ressemble plus à un tigre qu’à un chien. Son nom lui a été attribué par les habitants de la province de Kaï où il a fait sa toute première apparition. Il est généralement utilisé pour les parties de chasse. Classé Trésor national japonais depuis 1935, il fait aujourd’hui partie des races de chien les plus prisées au monde. Doté d’une énergie athlétique et d’un corps assez robuste, le Kaï Ken est un chien facile à éduquer. Il fait preuve de fidélité et de respect envers son maître et s’avère très défensif vis-à-vis des étrangers. 

Le Terrier Japonais

Le Terrier Japonais tient son origine du XVIIème siècle où le Fox-terrier a débarqué aux Pays-bas pour la première fois. Il est en effet le fruit de nombreux croisements réalisés entre le Fox et bien d’autres races qui existaient à l’époque. Autrefois il s’accordait à de multiples usages notamment la chasse de gibier, et la compagnie des dames de la famille impériale. Il servait également de ratier et était facile à dresser. Il s’agit d’un chien plein d’énergie qui ne montre aucune résistance à l’apprentissage. Il est très ouvert aux jeux et exprime une certaine affection pour son entourage. Le Terrier a la particularité d’être sociable et très accueillant surtout avec les enfants. C’est le meilleur compagnon des parents qui souhaitent élever un chien en même temps que leurs enfants.

Le Shikoku Ken ou Kochi Ken

Encore appelé Shikoku Inu, le Shikoku Ken est une race très ancienne originaire de la région escarpée de Kochi. Il fait partie d’une lignée de chiens très connue : les Shikoku. De toutes les variétés qui ont survécu, le Kochi Ken est de loin la plus pure. Autrefois employé pour la chasse de sanglier, de cerf et de tout autre gibier de taille moyenne, le Shikoku a été certifié Monument naturel en 1938. Doté d’une habileté et d’une agilité incontestable, il se prête parfaitement à l’usage domestique. En effet, le Shikoku Ken est un excellent compagnon en plus d’être un prédateur redoutable. Cependant, son éducation requiert de la fermeté et beaucoup de rigueur de la part du maître. Car le côté sauvage qui est en lui a tendance à ressurgir très rapidement. Ce qui en fait un chien difficile à dompter.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.