basenji-race-chien
Chiens

Tout savoir sur la race de chien basenji

C’est étonnant de voir à quel point ce spécimen a perdu en popularité depuis le temps des pharaons. Autrefois utilisé pour la chasse de tout type de gibier, il est bien parti pour être un compagnon précieux pour l’homme. En plus d’être sociable et très endurant, le chien basenji est un animal connu pour sa propreté et son amour pour les jeux. Mais son épanouissement nécessite énormément d’efforts de la part de son maître. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la race de chien basenji

Présentation de la race de chien basenji

Origine de la race : Afrique centrale, plus précisément le Congo
Caractère : Affectueux, tendre, sociable et parfois agressif
Taille : Mâle : 42 – 44 cm – Femelle : 40 – 42 cm
Poids : Mâle : 10 –11 kg – Femelle : 9 – 10 kg
Robes : Noir et feu, blanc et feu
Espérance de vie :12 à 14 ans
Prix :environ 500 -1000 €

La personnalité de la race basenji

Le basenji est une race de chien qui présente une allure plus ou moins primitive. Elle n’aboie que très peu et éprouve un besoin ardent de propreté. Contrairement à toutes les autres races de chien qu’on connaît, sa communication se résume à des cris incertains similaires à des chants. Le chien basenji est réputé pour sa sociabilité et sa peur bleue de la solitude. Bien qu’étant un petit spécimen indépendant, notre cher ami préfère s’entourer de monde. 

Il est facile à dresser et son physique primitif lui laisse la possibilité d’effectuer de nombreux tours. Mais il n’est pas docile pour autant. Il agit toujours selon son bon vouloir et son instinct canin. Il est très vigilant et apte à la surveillance permanente du territoire qu’est le sien. Le basenji exprime un désir constant de se sentir aimer et combler, et est très peu tolérant à la violence. Il est doué pour se fondre dans le décor de n’importe quelle situation et s’implique davantage lorsqu’on lui offre ne serait-ce qu’un brin d’affection. Domestiqué, il se montrera un peu réservé au début et ne baissera sa garde que lorsqu’il se sentira en sécurité.

Histoire de la race basenji

Le Basenji est une race très ancienne qui a gardé ses caractéristiques physiques depuis cinq millénaires. En effet, certaines représentations retrouvées en Egypte montrent qu’il existait depuis le temps de l’ancienne monarchie du pays. A l’époque, il était utilisé comme outil de chasse. Un rôle qu’il continue de jouer dans certaines cultures aujourd’hui. Il tient son nom des explorateurs britanniques auteurs de sa découverte. Un nom qui signifie en réalité “sauvage” ou “primitif”.

D’abord en Egypte puis au Congo, les chiens de la race Basenji se sont fortement propagés en Afrique avant de débarquer en Europe au 20ème siècle. En 1966, on assiste à l’introduction de la race en France. Elle fut d’abord adoptée par les habitants des pays nordiques, avant de gagner le cœur de nombreuses familles à partir de 1964. Année de son approbation par la Fédération cynologique internationale. Le chien basenji n’est plus très consacré à la chasse de gibier aujourd’hui. Il est de plus en plus sollicité pour ses aptitudes de chien d’agrément. 

Caractéristiques physiques de la race basenji

Le chien basenji est considéré comme un spécimen aristocratique. Il présente une structure générale légère avec une ossature plus ou moins fine. Son apparence présente toutes les caractéristiques physiques dignes de chien sauvage qu’il est. 

Taille

La race basenji a une taille générale qui ne dépasse pas les 45 cm. Les mâles de cette race ont une hauteur au garrot qui varie entre 38 et 41 cm. Ce qui équivaut à un intervalle allant de 14,96 à 16,14 pouces. En ce qui concerne les femelles, elles sont un peu plus robustes que les mâles. Avec une taille qui oscille entre 40 et 43 cm. Soit 16,14 pouces pour les plus petites et 16,93 pour les plus grandes.

Poids

Naturellement, le basenji est connu pour être très bénin en termes de poids. Avec un carat moyen qui varie de 9 à 11 kilos pour les deux sexes.

Pelage

La fourrure du Terrier du Congo est composée de poils fins et très soyeux. Son pelage présente une texture à la fois brillante et luisante avec une crinière serrée, courte et presque à ras. 

Couleur

La robe du basenji est multicolore. On distingue des associations de deux couleurs notamment le blanc noir, le rouge blanc, et le fauve blanc. Certains individus de l’espèces présentent une apparence noir bringée de rauyres rouges et inversement. Vous trouverez également des des chiens enrobés de blanc avec pastilles ou de noir feu. Mais les duos blanc noir, rouge blanc et noir feu sont les couleurs plus courantes. 

Morphologie

Le chien basenji présente une tête finement allongée, plus ou moins ridée au niveau de la partie frontale. Le crâne a une forme générale plate élargie sur l’horizontal et finement dressé vers le nez. Sa pupille est faiblement foncée avec une forme mystérieuse qui s’apparente à celle de l’amande. Contrairement au commun des canidés, il dispose d’oreilles épaisses de petites tailles avec des contours pointus orientés vers l’avant. La carrure de son corps est positionnée harmonieusement au support d’un plan dorsal court et une poitrine pendante. Son ventre a tendance à se hisser vers le fond au voisinage du flanc qui est bien structuré. La queue de l’animal est assez longue et s’enroule généralement en boucle sur son dos. 

Caractère et comportement du chien basenji

ll est à la fois affectueux, calme et doux. Il a un instinct protecteur très aiguisé et n’aboie que lorsque cela est nécessaire. Mais cela ne signifie pas qu’il soit muet pour autant car il émet des cris similaires à des chants tyroliens. Il est entièrement autonome et est plutôt un bon chasseur. Sa sociabilité étonnante est la raison même de son affinité avec les enfants. Il est très attaché à ses proches et tolère quelques fois les étrangers. Mais c’est de loin la race de chien la plus vive, la plus indépendante et en même temps la plus paranoïaque. En effet, il réagit très mal lorsqu’il détecte de la provocation dans les agissements de son entourage ou lorsqu’il se sent menacé. C’est d’ailleurs la raison qui pousse un grand nombre de personnes à désapprouver son adoption. Il est donc préférable de le tenir à l’écart des enfants afin d’éviter tout type de déconvenues.

Alimentation

Pour maintenir sa bonne humeur et son expression énergétique, le basenji a besoin d’une alimentation équilibrée. Pour trouver le régime alimentaire adapté, il est primordial de tenir compte de ses caractéristiques physiques. C’est-à-dire son âge, sa taille, et son poids, sans oublier les efforts physiques qu’il exerce. La meilleure solution est de consulter un vétérinaire afin d’être certain de la légitimité de la ration que vous envisagez. Généralement, le menu est composé de croquettes industrielles de bonne qualité pour garantir le bien-être de l’animal. Par ailleurs, si l’usage des croquettes commercialisées ne vous enchante pas, vous pouvez très bien vous contenter des rations faites maison. A condition bien sûr qu’elles soient concoctées avec le plus grand soin afin d’éviter les risques d’infections chez le chien. 

Hygiène et entretien

En ce qui concerne l’entretien, le Basenji n’est pas trop contraignant. Il requiert en effet très peu d’attention et est facile à nettoyer. Il s’agit en réalité d’une race indépendante qui se charge d’assurer la majeure partie de son entretien corporel. Le basenji, à l’image des chats, a pour habitude d’exécuter lui-même sa toilette en position assise. Cependant, il aura toujours besoin d’un entretien régulier pour préserver sa santé. 

L’avantage ici est que la fréquence de nettoyage sera nettement inférieure à celle des autres chiens, vu le degré de propreté de la race. Pour ce faire, il est conseillé de le brosser une à deux fois par semaine afin de conserver l’éclat de sa robe. Les oreilles, les dents et la queue sont également à brosser avec délicatesse. Pour finir, vérifiez l’état de ses yeux et débarrassez les de toutes sortes de microbes visibles afin d’éviter la prolifération des nuisibles. 

Santé & Espérance de vie

Étant un chien sauvage de nature, le basenji s’avère plutôt résistant à la plupart des infections et des maladies fréquentes chez les canidés. Il sera cependant moins rigide face à certaines affections particulières. Vous avez par exemple le syndrome de Fanconi, qui conduit généralement à la mort du sujet touché. Il est donc indispensable de faire un test à l’achat afin de s’assurer que le spécimen n’est pas déjà atteint. Il est également exposé au risque de survenue d’une dysplasie du fait de sa fragilité physique et de son petit gabarit. Enfin, il est très sensible au froid et son espérance de vie est de douze à quatorze ans environ.

Budget d’acquisition

Le budget d’acquisition du basenji ne concerne pas uniquement le coût de l’achat. Il faut prendre en compte le coût d’achat, celui de l’entretien, de l’alimentation et de la mutuelle santé. Le panier de prix du basenji se trouve entre 500 et 1100 euros. Pour l’alimentation, il faut prévoir en moyenne 40 euros/mois pour l’acquisition des croquettes industrielles. Cette valeur peut toutefois varier selon l’appétit et l’engouement de votre compagnon. Par ailleurs, il est primordial d’adopter une mutuelle santé pour la prise en charge du spécimen en cas de maladie. Pour cela, il va falloir prévoir mensuellement une somme allant de 25 à 30 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.