nourrir-hamster
Rongeurs

Comment nourrir son hamster ?

Comment nourrir votre hamster, pour qu’il ne soit ni en carences de nutriments ni en situation d’obésité ? Découvrez ici quelques conseils pour bien nourrir votre nouvel animal de compagnie.

Connaître les besoins et comportements alimentaires du hamster

Bien nourrir un animal, c’est lui apporter ce dont il a besoin pour croître et se maintenir en bonne santé, tout en tenant compte de ses habitudes alimentaires.

Le comportement alimentaire du hamster

Le hamster est un rongeur omnivore. Son repas naturel est composé d’un peu de tout :

  • graines
  • granulés
  • fruits et légumes
  • insectes
  • tubercules

Cependant, le hamster demeure un rongeur granivore qui prend plus de plaisir à manger les mélanges de graines sèches. Le hamster mange à plusieurs reprises, de jour comme de nuit. Veillez donc à ce que sa gamelle ne soit jamais vide, surtout le soir.

Ses joues sont constituées de plusieurs poches dans lesquelles il stocke les aliments. Il les transporte ensuite pour constituer des réserves de nourriture. En raison de ce comportement, vérifiez régulièrement ses cachettes pour enlever les aliments pourris, moisis… Vous éviterez ainsi à votre hamster des problèmes de santé.

Bon à savoir

Ne vous affolez pas en voyant votre hamster manger ses crottes molles. Tout comme le lapin, il pratique la caecotrophie afin de récupérer encore plus de vitamines et de nutriments.

Les besoins alimentaires du hamster

L’alimentation du hamster doit lui apporter l’énergie nécessaire à ses dépenses physiques quotidiennes. Les besoins énergétiques de votre rongeur sont donc intimement liés à ses activités physiques. Ainsi, un animal de compagnie qui fait des siestes interminables en journée aura des besoins plus faibles qu’un hamster sportif qui passe ses journées à courir dans tous les sens.

Pour combler les besoins en protéines du hamster, sa ration journalière doit en contenir entre 15 et 17 %. L’apport nécessaire en matières grasses est d’environ 4 %. Enfin, votre rongeur domestique n’aura pas besoin de beaucoup de fibres comme un lapin. Il saura se contenter d’une ration qui en contient 2 à 8 %.

En ce qui concerne les vitamines, le hamster peut synthétiser de la vitamine C. Par ailleurs, la caecotrophie lui permet aussi de recycler plusieurs vitamines contenues dans les crottes molles. Pour les minéraux, il faut prévoir un apport de 6 g de calcium par kg d’aliment et 3,5 g de phosphore par kg d’aliment.

La quantité d’aliments à servir dépend aussi de l’espèce. Pour les grandes espèces comme le hamster syrien, il faudra environ 12 à 16 g d’aliments par jour par 100 g de poids. La ration sera plus faible (6 à 8 g/100 g de poids par jour) pour les espèces de petite taille comme le hamster nain. N’oubliez pas de fournir de l’eau bien fraîche et propre à votre animal. Un apport de 10 ml d’eau par 100 g de poids vif est conseillé.

nourrir son hamster

Les bonnes pratiques pour l’alimentation du hamster

Une bonne alimentation est gage de la bonne santé de votre rongeur de compagnie. De bonnes pratiques d’alimentation doivent donc être adoptées.

Une alimentation équilibrée

Les aliments que vous proposez à votre animal de compagnie doivent lui permettre d’adopter un régime alimentaire bien équilibré. Un mélange de graines de légumineuses (riches en protéines) et de céréales qui tient compte de ses besoins peut suffire. De petits insectes de même que des vers de farine grillés ou séchés peuvent aussi être ajoutés à sa ration. Ce sont d’excellentes sources de protéines.

Les besoins en énergie et matières grasses sont généralement couverts par un bon mélange, il est donc inutile de compléter avec des sources de gras ou du sucre. Vous risquez de gaver exagérément votre hamster.

Pour vous simplifier la tâche, vous pouvez choisir en animalerie des granulés pour hamsters. Ces formules ont l’avantage d’être équilibrées et empêchent le hamster de faire le tri en mangeant. Toutefois, achetez des granulés de bonne qualité et adaptés au besoin ou à l’âge de votre rongeur.

Les fruits et légumes en complément

Les fruits et les légumes sont des compléments alimentaires indispensables à votre animal de compagnie. Ils lui apportent des vitamines, des minéraux et des fibres. Cependant, veillez à ne lui donner que de petites quantités. Dans le cas contraire, votre compagnon pourrait avoir la diarrhée. Les fruits que le hamster peut consommer sont entre autres :

  • le raisin
  • la pêche
  • la pomme
  • les petits fruits rouges

Pour les légumes, vous pouvez lui donner par exemple du navet, du chou-fleur, de la carotte ou du brocoli.

Ne pas oublier la santé dentaire du hamster

Les dents du hamster poussent en permanence. En lui donnant de quoi user ses dents, vous lui rendez un grand service. Pour cela, apportez-lui du foin, mais vous pouvez aussi disposer dans sa cage des épis de millet ou des morceaux de branches (non toxiques). En outre, en apportant du fourrage à votre hamster, vous lui facilitez le transit digestif. Les feuilles du pissenlit et du trèfle (qui sont riches en calcium) sont très appréciées par cet animal.

Ce qu’il faut éviter pour bien nourrir un hamster

Le hamster ne mange pas de grandes quantités d’aliments. Il faut éviter de le suralimenter. Par ailleurs, évitez de lui donner des plantes qui sont toxiques pour les hamsters en général tels que les pousses vertes de tomates, les haricots, le tabac, le cytise et la ciguë. Par ailleurs, les pépins de fruits peuvent aussi être très toxiques pour le hamster. Ne les laissez jamais dans les fruits que vous lui donnez.

Vous devez également éviter de donner à votre rongeur des friandises, du chocolat ou tout autre aliment trop riche en sucre et en matières grasses.

Enfin, évitez tout changement brusque d’alimentation. Tout changement d’aliments doit se faire de façon progressive sur plusieurs jours. De plus, évitez de laisser les restes d’aliment pourrir. Ils pourraient rendre malade votre rongeur.

Ce qu’il faut retenir sur l’alimentation de votre hamster

Le hamster est un rongeur granivore, mais aussi omnivore. Son alimentation doit être équilibrée en protéines et en énergie, en plus d’être adaptée à sa taille et à ses besoins. Une suralimentation de même que les aliments toxiques doivent être évités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.