mastocytome-chien
Autres animaux

Qu’est-ce que le mastocytome du chien ?

L’animal de compagnie le plus touché par des tumeurs est le chien. Étant donné qu’il vit plus longtemps, il a plus de temps pour développer des maladies tumorales, dont la plus courante reste le mastocytome. Si le dépistage de cette maladie se fait de mieux en mieux, il est important en tant que propriétaire de chien de pouvoir en reconnaître les signes pour une prise en charge rapide et efficace. Que faut-il donc savoir sur la mastocytome ?    

Le mastocytome, une tumeur des tissus cutanés

De toutes les maladies tumorales qui touchent les chiens, le mastocytome est la plus fréquente, avec une occurrence d’environ 20 %. Également appelé MTC ou tumeur mastocytaire, cette tumeur maligne touche principalement les mastocytes, c’est-à-dire les cellules situées dans le tissu conjonctif (tissu situé entre deux organes). 

Le mastocytome étant une tumeur maligne, il a tendance à envahir les tissus de la peau. Cette maladie cutanée touche principalement le derme ainsi que le tissu sous-cutané. Il peut métastaser au niveau de la région lymphatique, puis évoluer à travers la peau jusqu’à migrer vers les organes.

Lorsque c’est le cas, la tumeur peut également affecter les mastocytes de la glande salivaire, de la conjonctive, du larynx, du nasopharynx, de la cavité buccale, de la colonne vertébrale ou encore de l’urètre. Des formes viscérales, plus rares, peuvent affecter le foie, la rate ou le tractus gastro-intestinal.

Quels sont les chiens prédisposés au mastocytome ?

Certaines races sont plus prédisposées que d’autres à développer un mastocytome. Au nombre de celles-ci, on peut citer : 

  • le terrier de Boston ; 
  • le berger australien ; 
  • le cocker spaniel ; 
  • le Staffordshire terrier ;
  • le carlin ; 
  • le beagle ;
  • le retriever ; 
  • le teckel ; 
  • le bulldog ;  
  • le bullmastiffs ; 
  • le bull-terrier ; 
  • le fox-terrier ; 
  • le boxer. 

Au facteur de la race, il faut ajouter celui de l’âge. En effet, les chiens d’âge moyen à élevé ont plus de prédisposition à développer ce genre de tumeur. 

À quoi reconnaît-on un mastocytome ? 

En termes de vitesse de croissance et d’apparence, les tumeurs mastocytaires varient énormément, ce qui rend difficile le diagnostic. L’apparition de symptômes peut alerter ; tout dépend de la localisation de la tumeur.

Un mastocytome qui apparaît dans les tissus de la peau peut ressembler à une piqûre d’insecte ou à une verrue. Il produit des substances comme l’histamine qui provoque des rougeurs et des démangeaisons. Si les symptômes apparents sont très souvent rares, des signes d’irritation autour de la zone où la tumeur est présente peuvent apparaître.

Un mastocytome qui touche un organe interne comme les intestins est la cause de diarrhée ou de présence de sang dans les selles. Lorsque la tumeur métastase et envahit l’organe, une importante quantité d’histamine est libérée dans le corps de votre chien, ce qui peut entraîner une chute de tension et des vomissements.

Que faire quand on soupçonne un mastocytome ? 

Si vous soupçonnez que votre chien soit affecté par une tumeur maligne cutanée, il est conseillé de l’emmener chez un vétérinaire le plus vite possible. Ce dernier procédera à un examen minutieux de la peau et des organes susceptibles d’être touchés. S’il l’estime nécessaire, une biopsie tissulaire pourra être réalisée. L’analyse sert à révéler de manière certaine si la présence de la tumeur est avérée et à connaître son stade de développement.

Des tests supplémentaires approfondis peuvent être également menés afin d’établir si la tumeur a métastasé, c’est-à-dire si elle s’est propagée dans le corps de votre chien. Ces tests permettent non seulement de déterminer le grade de la tumeur (grade I : moins agressif, grade II et III : agressif), mais aussi de poser un pronostic et d’apporter le traitement le plus adapté.

Quel traitement en cas de diagnostic de mastocytome ?

La première solution peut être l’ablation de la tumeur par une intervention chirurgicale. Si la chirurgie ne peut pas être effectuée parce que la tumeur est trop volumineuse ou présente un grand risque pour être opérée, la radiothérapie peut être utilisée pour irradier la tumeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.