media-mon-chien-aboie-souvent-que-faire
Chiens

Mon chien aboie souvent : que faire ?



Les aboiements du chien peuvent être très déconcertants lorsqu’ils deviennent excessifs. Quelles sont les causes des aboiements trop fréquents chez le meilleur ami de l’Homme ? Que faire pour y remédier ?

L’aboiement d’un chien, un comportement naturel

Certaines races de chiens sont plus bavardes que d’autres. C’est le cas par exemple du Chihuahua, du Westie, du Yorkshire, du Beagle, et des Spitz. Mais, malgré cela, chez tous les chiens, l’aboiement est un comportement naturel. Les gémissements, couinements, hurlements, et autres vocalises sont utilisés par les canidés domestiques pour communiquer avec leurs congénères, mais aussi avec leur maître. Ils n’aboient donc jamais sans raison. Lorsque cela devient excessif, vous devez analyser le contexte et le comportement de votre animal domestique pour connaître l’origine de son aboiement excessif.

Identifiez l’origine des aboiements trop fréquents

Voici quelques raisons principales qui amènent un chien à aboyer plus fréquemment que d’habitude :

L’excitation

Certains animaux ont du mal à maîtriser leurs émotions lorsqu’ils sont excités par une situation qu’ils aiment et qui leur fait plaisir. Ils aboient pour exprimer leur enthousiasme. Votre chien peut ainsi aboyer dès qu’il vous voit rentrer après une longue absence ou lorsqu’il remarque l’arrivée d’une personne qu’il aime bien. Il peut aussi sans cesse manifester sa joie par des aboiements continus au cours d’une partie de jeu. Ce type d’aboiement cessera quand vous aurez fini de jouer.

L’ennui et la solitude

Le chien peut aussi aboyer pour exprimer son ennui ou sa solitude. Le but est alors d’attirer l’attention de son maître. Un chien domestique en manque d’activités dans la journée, qui n’a pas été emmené en promenade, et qui veut se défouler, libère son trop-plein d’énergie en aboyant pendant plusieurs minutes.

Par ailleurs, votre toutou peut aussi aboyer lorsqu’il remarque votre longue absence dans la journée. C’est également le cas la nuit lorsqu’il se sent seul alors que vous dormez. Dans ces derniers cas, la solitude peut s’associer à un sentiment de peur, la peur d’être délaissé par exemple.

Pour protéger son territoire

La défense de leur territoire est instinctive chez beaucoup de races canines. Ainsi, ces animaux aboieront sans cesse lorsqu’un passant ou un autre animal s’approche de leur maître ou de leur logement. Avoir ce type de chien peut devenir vite problématique si l’on vit dans une copropriété, ou s’il voit souvent les passants.

La douleur et le mimétisme

Parfois, les aboiements peuvent aussi être l’expression de douleurs ou d’un inconfort chronique lié à une maladie (l’arthrite par exemple). De plus, si votre chien est dans un immeuble ou un quartier où il y a beaucoup d’autres chiens domestiques, ils risquent d’aboyer tous ensemble très souvent.

Manifestation du syndrome Hs-Ha

Le syndrome Hs-Ha (hypersensibilité – hyperactivité) se remarque chez certains animaux de compagnie. Il peut être assimilé au TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité) chez l’enfant. On le remarque chez :

  • Les chiens surexcités en permanence (c’est dans leur nature) ;
  • Les animaux hypersensibles qui réagissent au moindre stimulus ;
  • Les animaux de compagnie qui ont un caractère obsessionnel par rapport à la nourriture, au jeu…

Que faire si votre chien aboie souvent ?

La première chose à faire lorsque votre boule de poils aboie sans cesse est de l’observer attentivement, d’analyser les situations dans lesquelles votre chien adopte ce comportement. En fonction des causes identifiées, vous pourrez choisir des exercices d’entraînement ciblés pour qu’il puisse se contrôler. Cependant, il est important que vous sachiez que calmer un chien qui aboie demande beaucoup de temps et cela peut même durer plusieurs mois. De plus, avant d’entreprendre les actions suivantes, assurez-vous que toutes les causes médicales (maladies, fractures…) sont écartées !

Utiliser le renforcement positif/négatif

Amenez votre chien à comprendre que ses aboiements intempestifs sont gênants pour vous et le voisinage. Pour cela, vous pouvez par exemple lui intimer l’ordre STOP. Ensuite, récompensez-le (friandises, jouets, ou caresses) lorsqu’il se calme.

Vous pouvez aussi ne pas tenir compte de ses aboiements, surtout s’il est évident qu’il les fait par caprice. Mais ne haussez pas souvent le ton sur un chien aboyeur. C’est contre-productif.

Une autre méthode de renforcement négatif est d’utiliser le collier de dressage. Mais, en général, cette solution doit être adoptée en dernier recours. De plus, il n’est pas conseillé de l’utiliser sur une trop longue période.

Rendre votre chien plus sociable

Si votre chien aboie par peur, vous pouvez identifier ce qui le fait aboyer et l’habituer à ce stimulus. Par exemple, s’il aboie en présence des enfants, sans se montrer agressif, vous pouvez l’habituer à leur compagnie en douceur. Avec précautions, invitez-le à jouer avec eux. S’il commence à être docile avec les enfants, vous pouvez leur demander de le récompenser avec des friandises.

Dresser votre chien

Vous devez beaucoup travailler à l’obéissance de votre boule de poils en lui enseignant ce qu’il peut faire ou ce qu’il ne doit pas faire. Apprenez-lui à s’exécuter quand vous lui donnez des ordres comme : tais-toi ! silence ! assis ! viens ici ! Soyez toujours patient et optimiste pendant l’apprentissage. Vous devez également lui apprendre à rester seul à la maison sans stresser. Vous pouvez faire appel à un dresseur professionnel.

Évitez que votre chien s’ennuie en l’occupant

Pour les aboiements causés par l’ennui, consacrez un peu plus de temps à votre chien. Offrez-lui des balades régulières ou proposez-lui des jeux ou toute autre activité ludique qui pourront lui permettre de se dépenser. Par exemple, vous pourrez lui offrir un parcours d’obstacles si vous avez un grand appartement.

Que retenir si votre chien aboie souvent ?

L’aboiement chez les chiens domestiques est un comportement normal qui peut devenir parfois gênant s’il est excessif. Identifiez les raisons, analysez le contexte, éduquez mieux votre toutou, faites appel à des professionnels pour vous aider à corriger ce mauvais comportement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.